jeudi 19 janvier 2012

Mon projet d'écriture (enfin, je vous en parle!)

Pour faire une histoire courte, ça faisait longtemps que je caressais le rêve d'écrire mon propre livre.

Par le passé, j'ai écrit plusieurs nouvelles, simplement pour le plaisir, sans aucun autre but. Il y a 2 ans, j'avais même commencé à écrire un roman et, un jour, par manque de temps/talent/discipline/énergie, j'ai tout mis de côté. Puis, au fil des jours, je me suis convaincue que j'étais bien en paix avec l'abandon de ce projet.

Cet automne, lors de l'escapade créative, j'ai pris conscience que je vivais, en vérité, avec le sentiment d'avoir un projet inachevé. J'ai réalisé que ce désir d'écrire un livre n'allait jamais disparaître. Cependant, malgré ce désir, je savais que je n'avais ni le temps, le talent, la discipline ou l'énergie pour replonger dans mon roman. Pas maintenant.

Je me suis dis qu'un projet plus court serait mieux pour le moment. Un projet qui pourrait s'intégrer facilement à ma vie quotidienne. Un projet qui m'apporterait de l'énergie au lieu de m'en siphonner.

J'ai donc choisi d'écrire un album jeunesse. Une histoire très significative, car l'idée de base repose sur une anecdote familiale. Cette fois-ci, j'ai écrit et je me suis rendue jusqu'au mot "fin". J'étais bien fière de moi.

Je me suis alors posé la question qui tue:

"Pour avoir le sentiment d'avoir réussi ce projet, fallait-il absolument que mon livre soit publié par une maison d'éditions?"

J'ai réfléchi à la question et j'en suis venue à la conclusion que ce que je voulais réellement, c'était de pouvoir tenir mon livre entre mes mains et de pouvoir le lire à mes enfants.

Je suis donc passée à l'action. Je voulais un livre, j'allais l'avoir. Pendant le congé scolaire de Noël, avec mes filles, nous avons joué le livre, à la manière d'une pièce de théâtre, et j'ai tout photographié. Avec les photos et mon texte, j'ai moi-même monté un livre-photo, puis j'ai tout envoyé à l'impression dans un laboratoire-photo.

J'adore le résultat. C'est un très beau livre.





Quand j'ai tout raconté à mon amie qui habite Toronto, elle m'a demandé au téléphone: "Mais vas-tu quand même l'envoyer à des maisons d'éditions?"


Je ne sais pas. Je ne sais plus. Au départ, je voulais l'envoyer à des maisons d'éditions pour pouvoir me dire que j'étais allée jusqu'au bout de ce projet, mais là, honnêtement, je ne sais plus. Est-ce que l'histoire est assez bonne pour être publiée? J'en doute. À mes yeux, il s'agit d'une histoire exceptionnelle (elle est quand même issue d'une tranche de vie, héhé!), mais aux yeux de purs inconnus, je ne suis pas certaine qu'elle se démarquerait dans l'univers immense de la littérature jeunesse. Avant de l'envoyer, il faudrait que je la retravaille encore et encore. (Et encore et encore... car je suis, hélas, une perfectionniste.)

En même temps, j'ai envie de ne pas l'envoyer à des maisons d'éditions. J'ai envie de dire tout simplement: mission accomplie. Je voulais un livre que je pourrais lire à mes enfants et je l'ai. Voilà. Sans chercher à avoir plus, car j'ai déjà beaucoup. J'ai peur qu'en l'envoyant à des éditeurs, je me mette à attendre leur approbation pour enfin m'accorder le droit d'être fière de mon travail. Je veux en être fière maintenant. Ce soir, avant d'aller faire dodo, on lira notre livre.

Il y a tout de même de quoi être fière, non?

Pour le moment, je savoure. Pour le reste, on verra plus tard!

16 commentaires:

  1. Quel beau projet vous venez de mener à terme. En vous rendant jusqu'au bout, vous avez certainement montré à vos filles, par cet exemple, comme est bon le sentiment d'avoir accompli quelque chose, d'avoir poursuivi jusqu'à la fin. Et comme c'est bon, aussi, d'être fier de ses accomplissements et partager notre contentement avec ceux qu'on aime. C'est une belle leçon.

    RépondreSupprimer
  2. Mission accomplie: wow!!!

    Lud a raison, tu viens de montrer une si belle chose à tes enfants...

    Tu peux être fière de toi!

    Quant à ton livre, pourquoi ne pas essayer en mettant tes attentes de côté, tu pourrais être surprise. Il y a en a beaucoup, mais ils ne sont pas tous intéressants.

    *Jouer au livre, tellement originale comme idée...

    RépondreSupprimer
  3. Quelle bonne idée, surtout d'y avoir inclut tes filles, ça vous fait un beau livre, VOTRE livre.

    RépondreSupprimer
  4. Quelle belle réalisation! Tu dois être très fière et tu as amplement raison!

    Pour l'envoyer à une maison d'édition, penses-y comme il faut, tu ne dois pas avoir trop d'attentes et être déçue si ça ne fonctionne pas. Vas-y au gré de tes envies, de ce que tu désires. Si pour toi, c'est un objectif atteint, voilà. Si tu as envie de plus, peut-être pousser plus loin? Ou attendre que cette envie vienne vraiment?

    Peut importe, bravo encore!! De nature plutôt curieuse, j'aimerais trop voir ton livre!!!

    RépondreSupprimer
  5. Bravo pour avoir Oser et surtout, avoir été au bout de ton projet!!! ;-)

    RépondreSupprimer
  6. wow ! bravo, tu as en effet de quoi être très fière de toi :)

    RépondreSupprimer
  7. Bravo! C'est un boulet en moins sur ta conscience. Quelle belle idée créative!

    RépondreSupprimer
  8. Mille bravos d'être passé à l'action! Tu as su adapter ton projet à ta réalité et tu l'as réalisé, Wow! Je trouve ça super inspirant car moi aussi, j'ai plusieurs pages «sur la glace» et je suis prise avec cette sensation de travail inachevé, et ça me fatigue!! Des histoires comme la tienne me redonne courage!

    Et je partage tes hésitations pour les maisons d'édition; on ne devrait pas attendre le jugement des autres pour être fière de soi, mais l'appréciation et la reconnaissance de notre travail par des tiers est toujours fort agréable. Et puis, si on tente le coup, qu'est-ce qu'on a perdre au bout du compte?! ;)

    Bonne chance pour la suite, quelle qu'en soit l'issue!

    RépondreSupprimer
  9. Toutes mes félicitations! On peut en commander un exemplaire? ;)

    RépondreSupprimer
  10. Bravo! Moi j'aimerai bien lire ton livre et mes enfants adoreraient un livre illustré par des photos d'enfants! C'est le titre?

    RépondreSupprimer
  11. Bravo!!!
    C'est un bel accomplissement et un beau souvenir pour ta famille. Peut-être qu'en laissant passer du temps, tu auras envie d'écrire une autre histoire, puis une autre et tu finiras par l'envoyer à une maison d'édition.... qui sait?!

    RépondreSupprimer
  12. J'avais manqué ce message. Faut dire que je ne suis souvent qu'à la sauvette sur le net, moins le temps de lire les blogues. C'est un magnifique projet, très inspirant! Ici, fiston aimerait tellement illustrer une de mes histoires et qu'elle soit publiée et je lui ai justement proposé qu'on en fasse un livre maison, rien que pour nous! Mais imprimé comme ça, c'est encore mieux! Je garde l'idée!

    Et à ta place, je lancerais la bouteille à la mer (des maisons d'édition) sans attente... Sait-on jamais! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, très chère marraine, pour cet encouragement!

      Supprimer
  13. Je vous comprends. J'étais et je suis toujours dans le même état d'esprit que vous et comme vous je me suis "offert" mon recueil de contes pour enfants. Il s'appelle "Les contes de la lune". J'ai du mal à contacter des éditeurs qui ne répondent même pas ! Et puis, on n'est jamais si bien servi que par soi-même... Si vous aimez écrire, continuez. Il y a de la place pour tout le monde et j'ai fait de très belles rencontres sur les blogs que je contacte. Amicalement

    RépondreSupprimer